Isaac de l'Etoile

De nationalité anglaise, né vers 1110, venu en France tout jeune pour achever ses études, Isaac entre sans doute à l'abbaye de Pontigny. En 1147, il devient abbé du monastère de l'Étoile, de la filiation de Pontigny, non loin de Poitiers. Puis on le trouve dans l'île de Ré, où le monastère de Notre-Dame des Châteliers, qu'il a fondé, vit dans une grande pauvreté. Il y meurt en 1178.Isaac est un homme cultivé, il a reçu une bonne formation littéraire, philosophique, théologique, il a beaucoup d'idées originales qu'il exprime de façon imagée.

Comme tout bon cistercien, Isaac a écrit un traité "De anima", mais son ouvrage le plus important, par lequel il exerça le plus d'influence, est un recueil de 54 sermons disposés selon l'année liturgique, qu'il veut être "une exhortation capable d'édifier les frères". L'abbé parle à ses moines dans le but de leur apporter une nourriture spirituelle, et de les faire progresser. Il y fait preuve d'une profonde unité intérieure. C'est le Christ qui recrée l'unité dans le coeur de l'homme après la rupture du péché. Et c'est le Christ aussi qui refait l'unité du Corps mystique, le Christ total.