A la suite d'un infarctus, Frère Michel a été hospitalisé deux fois en décembre. Il est revenu le 29, monté sur ressort : deux petits ressorts pour dilater les artères coronaires. La consigne : du repos !

Tous les ans, les frères de Cîteaux modifient leur équilibre de vie pour accorder plus d'espace à l'oraison et à la lectio divina, c'est la "retraite de communauté". Les activités qui le peuvent sont remises à plus tard, notre horaire est modifié pour accorder la priorité au "grand silence" du matin et à l'eucharistie, et un prédicateur nous apporte la nourriture de sa parole.
Cette année, du 9 au 16 décembre, la retraite a été prêchée par le Père abbé de Landévénec en Bretagne, dom Jean-Michel. Il nous a donné une série de lectio divina sur l'évangile selon saint Jean dans une approche qui savait trouver la profondeur de l'esprit dans l'attention à la lettre. Cette prédication centrée sur un seul évangile était un moyen de se mettre à l'écoute de Dieu en écoutant un auteur particulier.
C'était donc l'occasion de reparcourir les grandes figures de cet évangile, qui sont autant de modèles et de chemins de contemplation et de conversion. Nicodème est l'homme de la sagesse et de l'intelligence qui cherche dans la nuit Celui qui est la lumière du monde. La femme de Samarie et Marie Madeleine sont éprises de bonheur et d'amour et trouvent en Jésus l'Epoux qui les comble. Pierre croit qu'il va sauver Jésus, et découvre que c'est lui qui a besoin d'être sauvé. Chacun de ces personnages nous conduit, à sa manière vers le Christ.

Si chaque frère vit cette retraite à sa manière, c'est aussi un temps qui nous est communautairement offert pour nous remettre ensemble devant notre propos de chercher vraiment Celui qui nous cherche.

Ce mois de décembre nous a valu le séjour parmi nous pendant une semaine de Frère Jean-François, notre ermite. Depuis plusieurs années il vit dans un ermitage perdu en Ardèche. Il nous a parlé de sa tâche d'exorciste du diocèse de Viviers. Cette mission lui a été confiée par l'évêque. Elle le met en relation avec des personnes qui subissent des souffrances parfois très aigües : expérience des ténèbres, de l'obscurité; partage de la souffrance des démons. Souvent ces personnes sont entourées dans leurs maisons de représentations des démons et résistent à la présence d'un crucifix; masques africains, figuration de monstres tapissent certaines maisons. Parfois des possessions sont dues à d'imprudentes fréquentations de sorcellerie, de magie, de sites internet qui ont contaminé les personnes et même des familles entières. Volonté de nuire à quelqu'un et fréquentation de réseaux d'envoûteurs dont on reste marqué. Lors des possessions, on assiste à un dédoublement : l'esprit mauvais prend la place, l'ordre moral est perturbé, la volonté de nuire prend le dessus et les tourments que font subir les démons semblent être l'écho de ce qu'eux-mêmes subissent.

Pour célébrer les fêtes de Noël, notre hôtellerie était pleine.

Quelques jours plus tard s'est déroulé un stage "d'aventuriers du bonheur." Vous connaissez ? Ce sont des stages de 5 jours que nous organisons plusieurs fois dans l'année. Ouverts à de jeunes adultes, hommes et femmes, ils font découvrir la vie monastique avec des temps de prière, de lectio divina, d'enseignement spirituel, de partage, de travail manuel et la célébration de l'Office divin. Temps particulièrement forts qui permettent bien des découvertes. Nous sommes heureux de constater que ces stages répondent à un besoin d'approfondissement, chez de jeunes adultes, du sens à donner à leur vie et d'une connaissance de la Parole de Dieu. Plusieurs ont exprimé le désir de poursuivre cette découverte en se réunissant de façon régulière à Cîteaux, séduits par cette approche de la Bible.

Que la nouvelle année soit pour vous pleine de joie.