décembre 2012

Frère Christian est né le 6 mars 1922 à Nancy.
Le Seigneur est venu le chercher ce 2 décembre, premier dimanche de l'Avent, après un bref séjour aux urgences. Il avait eu un malaise sérieux deux jours auparavant. Les examens n'ayant rien dépisté de fâcheux, les médecins restaient cependant dubitatifs quant à l'évolution de son état.
Frère Christian se trouvait depuis six ans à l'infirmerie, affligé de la maladie d'Alzheimer.
Sa vie fut fort remplie. Très actif dans sa paroisse avant son entrée à Cîteaux, devenu instituteur, il est resté toute sa vie un guide pour les jeunes. A Cîteaux on ne le laissa pas chômer. Responsable du noviciat, il s'occupa ensuite de l'accueil des nombreux groupes de jeunes qui fréquentaient l'hôtellerie ; sans compter l'aide morale et spirituelle qu'il apporta à nombre de personnes en dehors du monastère. Ayant une bonne formation musicale et une bonne voix, il occupa aussi la fonction de “chantre” et à ce titre il mit en route avec succès le difficile passage du latin au français dans notre liturgie après le Concile.
Enfin, il fut deux fois de suite aumônier des cisterciennes d'Igny (Marne). C'est alors qu'on lui confiait la même fonction d'aumonier, mais cette fois à Echourgniac (Dordogne) que sa santé donna des inquiétudes.

Lancement du livre "Cîteaux : une forêt, un monastère"
La forêt nous a fait vivre pendant des siècles ; elle méritait cet ouvrage.
Initié par frère Michel, le livre a été réalisé en collaboration avec Frère Placide et Florence Zito (Maire de notre commune, Saint Nicolas). C'est un livre de 160 pages, illustré d'environ 110 clichés.

 Lancement du livre "Bernard : jeunesse et entrée à Cîteaux"
Ce petit livre illustré de 70 pages, coordonné par frère Placide et Frère Michel, a été réalisé par l'agence “les Pistoleros”. Il est paru aux éditions Guéniot. Les deux ouvrages sont en vente à la boutique du monastère et en librairie.

 La retraite annuelle
Le Prédicateur ayant fait faux bond, notre P. abbé a eu la bonne idée de confier les “instructions” aux frères eux-mêmes de la communauté.
Quel est en effet le frère qui, après des années de persévérence dans la lectio divina, n'a pas quelque chose à nous livrer de sa fréquentation de Dieu? L'expérience est réussie ; l'idée était bonne ; le résultat et assez décousu mais riche d'enseignements en tous genres ; des précisions pourront être fournies sur demande.

Cîteaux n'est plus propriétaire de la Cent Fons
C'est une page de l'histoire de l'Ordre qui se tourne. Après de longues démarches, ce sont diverses collectivités territoriales qui ont acquis ce canal par achat à l'euro symbolique, mais qui désormais seront responsables de son entretien et habilité pour le faire.