Octobre 2014

Tout récemment, j'ai reçu un mail d'une étudiante : "Que diriez-vous à un jeune attiré par la vie monastique et qui souhaiterait rejoindre l'Abbaye de Cîteaux ?"
La réponse a été : "Je lui dirais : la vie n'est pas faite pour être conservée au frigo. Elle est faite pour être donnée. Tu envisages une vie monastique ? Viens et vis avec nous. Tu verras si c'est à ça que le Seigneur t'appelles."
C'est cette expérience qu'ont vécu deux jeunes ce mois-ci : ils ont passé une semaine de découverte en partageant complètement notre vie, depuis la grande prière de nuit à 4 heures du matin (c'est un peu tôt !) avec les autres offices de la prière, le travail, la lecture. Pleins d'allant et de curiosité, ils ont été enchantés de cette initiation. Les amènera-t-elle un jour à embrasser la vie monastique ?... C'est en tout cas une expérience forte de vie chrétienne.


D'autres fréquentent notre abbaye. Un stage d'Aventuriers du bonheur s'est déroulé avant la Toussaint. Initiation à la lectio divina, à la prière, enseignements pour nourrir la foi.


Au début du mois, nous avons eu le bonheur de voir notre Frère Jean-Nicolas commencer le noviciat. Présent parmi nous depuis un an déjà, il a franchi une étape, revêtu l'habit monastique et il poursuit sa formation. Cette formation consiste à vivre intégralement la vie monastique pour en acquérir l'expérience et à entamer un long chemin qui doit durer toute la vie. Si le choix initial se confirme, le novice prononcera son premier engagement au bout de deux ans. Ce sont les premiers vœux qu'il prononce pour trois ans. Et s'il fait le choix définitif ensuite, il fait sa profession solennelle par laquelle il s'engage pour toujours.

Le mois d'octobre a été marqué également par une session remarquable que nous a donnée Monseigneur Gérard DEFOIX, ancien évêque de Lille, sur le concile Vatican II. Par delà les querelles qui ont marqué l'après-Vatican II (comme à chaque concile !) c'est maintenant que nous avons à en percevoir tous les fruits et à les vivre. La vie chrétienne impulsée par Vatican II commence maintenant !