printemps 2017

 

Retraite annuelle

 

Début décembre le Bertrand GOURNAY, vicaire Général du Diocèse de Gardénia nous a prêchés la retraite annuelle sur le thème de l’Apocalypse dont il avait étudié la structure au cours d’une retraite de deux mois en communauté en 1983 pour sa Maîtrise de Théologie.

Deux autres thèmes complémentaires ont servi de fil conducteur :
- les migrants, problématique d’actualité en France, bien plus encore dans ce plus vaste diocèse du monde qui couvre tout le Sahara algérien et accueille un flux important de migrants subsahariens.
- Charles de Jésus dont on venait de fêter le 100° anniversaire de la naissance au ciel puisqu’il est actuellement le curé de la tombe du bienheureux « Frère Universel »

 

Théâtre à Cîteaux

 

Djamel Guesmi après un passage au Clos Vougeot a offert à la communauté à nouveau sa plus belle expérience de théâtre : sa pièce sur Bernard de Clairvaux. « Je l’ai sortie de mes entrailles. J’ai pris conscience de la force du verbe. Même si je faisais des fautes, c’était pas grave. C’est la respiration qui était essentielle. La pensée était là. » (Cf. La Croix, Céline Hoyeau, le 20/02/2017 à 8h01) Ce drame en 4 actes dépeint un Bernard face aux abîmes du mystère de la Foi, touchant d’humanité.

 

Décès : a vu le départ consécutif de deux de nos anciens :

 

René Gavet : Frère Adrien (9/2/22 - 3/12/2016)

René Gavet est né le 9 février 1922 dans une famille très chrétienne de 8 enfants dont le père était chantre, sacristain et épicier, à Montigny-la-Resle. Sa famille a donné 4 prêtres et une religieuse à l'Eglise. Les 3 autres, mariés, ont eu respectivement 6, 9, et 18 enfants ! Il entre en communauté à Cîteaux le 13 février 43 à 21 ans.
Engagé définitivement en 1948, il fut ordonné prêtre la même année. A la question : « Comment ça va, mon frère Adrien ? » Il répondait « ça va avec le Bon Dieu et les frères, ça va toujours !» et par un éclat de rire, il montrait à son interlocuteur qu'après 70 ans de vie monastique passées à Cîteaux, il était toujours bien vivant et heureux de son sort.

 


Gabriel Gros : Frère Emmanuel (27/10/1925 - 7/12/2016)

Il est né de parents, cultivateurs-éleveurs dans le Doubs d’une ferme familiale qui compte un beau troupeau de 18 têtes, au village de Chapelle-d’Huin. Il est l’ainé de 6 frères et deux sœurs. C’est là qu’il commence à travailler dès la fin de son école primaire car il n’a pas de grandes dispositions pour les études. Gabriel décide d’entrer comme Frère Convers à l’Abbaye de Cîteaux le 1er décembre 1958, a 33 ans.
Connu dans tout le voisinage de l’abbaye sous le nom du « Frère vacher », Frère Emmanuel vit au rythme du troupeau et de la communauté, dans un climat de prière, qui lui convient parfaitement. Dans les années 1990, il réduit progressivement ses activités à la ferme. Son secret ? Celui de Marie, de Jésus lui-même : l'attachement aux choses d'en haut. Il a mis la prière à la première place. C'est pourquoi sa vie a du sel, pleine de goût et de saveur parce que nourrie quotidiennement au pain de la prière, et par grâce aussi au Pain de la Vie et au Vin du Royaume éternel.

 

Réfugiés

 

De nouveau cette année, depuis la mi-novembre et jusqu’aux Rameaux, nous mettons à la disposition de l’état notre maison d’accueil des groupes de jeunes, Cherlieu, pour recevoir des familles de réfugiés. Ce sont souvent des parents isolés avec leurs enfants, déracinés du Moyen-Orient ou d’Afrique, passés de frontières en frontières.

Ils restent quelques semaines seulement, le temps pour l’Etat de les loger en vue de scolariser les enfants dès l’établissement du dossier de réfugiés. Deux belles innovations cette année :
- des cours de français proposés par des bénévoles des environs, voire du Jura
- une galette des Rois partagée avec la communauté

 

La Forgeotte

 

Depuis bientôt 25 ans nous rencontrons à quelques frères les voisins soufis pour des rencontres théologiques, un temps de prière silencieuse partagée conclue par cette admirable prière du Docteur de l’Eglise, Saint Grégoire de Nazianze (329-390) :


Ô Toi l'au-delà de tout, comment t'appeler d'un autre nom ? Quelle hymne peut te chanter ? Aucun mot ne t'exprime. Quel esprit te saisir ? Nulle intelligence ne te conçoit. Seul, tu es ineffable ; tout ce qui se dit est sorti de toi. Seul, tu es inconnaissable ; tout ce qui se pense est sorti de toi. Tous les êtres te célèbrent, ceux qui parlent et ceux qui sont muets. Tous les êtres te rendent hommage, ceux qui pensent comme ceux qui ne pensent pas. L'universel désir, le gémissement de tous aspire vers toi. Tout ce qui existe te prie et vers toi tout être qui sait lire ton univers fait monter un hymne de silence. Tout ce qui demeure, demeure en toi seul. Le mouvement de l'univers déferle en toi. De tous les êtres tu es la fin, tu es unique. Tu es chacun et tu n'es aucun. Tu n'es pas un être seul, tu n'es pas l'ensemble : Tu as tous les noms, comment t'appellerai-je ? Toi le seul qu'on ne peut nommer ; quel esprit céleste pourra pénétrer les nuées qui voilent le ciel lui-même ? Aie pitié, ô Toi, l'au-delà de tout ; comment t'appeler d'un autre nom ? Amen.

 

Taizé- Cîteaux - Après-midi de Visitation

 

Le 27/1 les frères De Taizé concluaient leur rencontre annuelle. Ils nous ont fait la joie de venir nous visiter pour une découverte de l’Abbaye de Cîteaux.
Au programme : prière de None et accueil du P Abbé, puis après-midi partagée entre les 75 frères de Taizé et la vingtaine de frères de Cîteaux.
2 visites découvertes au choix : Histoire et Fromagerie.

5 thèmes de partage à partir de la parole de Dieu et/ou de nos Règles respectives : 1/ Accueil extérieur : jeunes, migrants etc… - 2/ Travail manuel - 3/ Echange inter générationnel - 4/ Liturgie - 5/ Vocation consacrée.

De quoi se découvrir, s’apprivoiser en attendant une visite à rendre par les frères de Cîteaux à nos frères de Taizé ?
  

F. Joël et F. Joseph - Fructueuse visite

 

F. Joël et F. Joseph nous ont visités en provenance de notre fondation en Norvège. F. Joseph est moine irlandais. A la soixantaine commençante, après une trentaine d’années de vie communautaire à Mellifont, F Joseph s’est senti appeler à rejoindre une communauté plus petite encore que la sienne : Munkeby. Après un an d’essai et avec l’accord de ses supérieurs, il est venu à Cîteaux demander à s’intégrer définitivement à la communauté norvégienne. Pour cela il doit en fait rejoindre notre communauté de Cîteaux de manière stable et nous devons donc voter pour lui en donner le droit aux 2/3 des voix … ce qui fut fait joyeusement après sa vivante présentation de son parcours. Nos frères sont donc désormais de nouveau 4 en Norvège en attendant un frère anglais qui commence une année d’essai.
 

Alvaro - A la croisée des Mondes

 

Improbable rencontre au cœur de la Bourgogne d’un psychiatre colombien d’origine indienne qui a travaillé la moitié de sa vie pour la NASA ! Choisi parmi ses frères à un moment difficile de la vie de sa famille par des parents sans enfants, il reçoit une bourse d’études aux Etats-Unis où il devient psychanalyste. Riche de sa triple culture indienne, colombienne et nord-américaine il aide la Nasa des décennies durant à sélectionner et préparer les astronautes. Puis il vient en France, passa quelques temps dans un de nos monastères pour une nouvelle odyssée intérieure et aide nos Maîtres et Maîtresses de Novices à accueillir les candidat(e) s à la vie monastique. Il venait nous partager ses pensées sur l’homme, lever quelques coins de voile sur sa vie comme il l’a fait dans deux romans quasi autobiographiques et recevoir l’un ou l’autre frère, désireux de le rencontrer.

 

SJH - Stage en communauté

 

Depuis près de 20 ans, le lycée St Jean Hulst de Versailles propose à des lycéens de première et terminale dans la cadre du caté une formation thématique. Un de ces modules s’intitule « vie monastique ». Durant 4 jours plein en point d’orgue de cette découverte leur est proposé un stage au cœur d’une communauté. Une nouvelle fois nous accueillons deux jeunes, Marc et Maxime. En plus de partager l’essentiel de notre vie, nous leur avons proposé sur le modèle des « Aventuriers du Bonheur » un parcours de Lectio Divina sur l’Evangile du dimanche suivant. Belle occasion de découvrir, goûter, s’émerveiller voir s’emmouracher de la Parole de Dieu mâchée et remâchée à loisir. Ces stages en communauté peuvent amener à revenir comme Pierre et Robinson, en prépas désormais, à l’approche de Pâques et d’autres suivront pour le Triduum pascal.

 

P. Alain - Un jubilé original

 

Pour un jubilé d’argent, on peut s’offrir une année sabbatique, un grand voyage … ou une retraite d’un mois à Cîteaux. C’est le choix du P. Alain curé de paroisse au diocèse de Malines-Bruxelles. Il est venu partager notre vie pour faire de ce 25° anniversaire d’ordination un temps de grâces pour lui et pour ses paroissiens. En effet en plus de demander leur prière pour cette longue retraite, P Alain nous a apporté leurs intentions de prière qui ont accompagné les vêpres une bonne partie de l’hiver. Vivant comme un moine de 4h à 20h30, il nous a donné goût à le revoir … sans attendre un jubilé d’Or bien trop lointain.
 

Postulants - Nouvelle génération

 

Notre vie est aussi marquée par des entrées. Vous aurez remarqué si vous êtes passés prier avec nous ces temps-ci qu’au milieu des frères en blanc se trouvent plusieurs hommes en civil. Vous connaissez probablement Pierre qui partage notre vie depuis bientôt 4 ans comme familier régulier. Olivier après 5 ans pleins au monastère puis deux ans en Afrique vient de le rejoindre. Du côté du prieur vous avez du voir arriver Antoine pour la Croix Glorieuse (14/9) puis Laurent pour Ste Marie Mère de Dieu (1/1). Ce sont nos deux postulants à la vie monastique. Ils vivent cette première étape de 6 mois à un an où ils découvrent notre vie et nous nous familiarisons avec eux. L’étape suivante si Dieu, les postulants et la communauté en sont d’accord est le noviciat de deux ans. Prions pour et avec eux en action de grâces.


2017

 

Mars : grosse épreuve

 

Le 6 mars 2017, Rudy, un de nos salariés a eu un très grave accident de travail avec un tracteur. Entre la vie et la mort pendant plusieurs semaines, il a été soigné à l’hôpital des grands brulés à Lyon. Il est maintenant dans un centre de rééducation fonctionnelle. Nous espérons qu’après cette lourde épreuve il pourra dans quelques mois reprendre son travail parmi nous.

 

Avril : session Père Michel Farin SJ

 

Du 24 au 28 avril, pour le Temps Pascal, le Père Michel Farin SJ, réalisateur, nous a montré les films qu’il a réalisés sur la Résurrection en s’attachant particulièrement aux personnages des Evangiles, de Marie-Madeleine aux disciples d’Emmaüs. Chaque film, partant d’une Lectio communautaire paroissiale, illustre la compréhension de ce Mystère central de notre Foi.

 

2 et 3 mai : Rencontre Cistercienne à l’abbaye de Cîteaux

 

Nous avons vécu deux jours de grâces à discerner la place à donner au lieu d’origine de notre famille cistercienne. Le but de cette rencontre était de souder les liens dans la famille cistercienne et d’obtenir aide et conseil pour faire de Cîteaux un lieu de pèlerinage pour toute la famille cistercienne et tous ceux qui sont attachés à sa marque dans l’histoire. L’Esprit nous a surpris par un moment de communion fécondée par l’Esprit de nos Pères, comme s’ils voulaient relancer la prophétie de communion qui est confiée à notre charisme.

 

Mai : Visite Régulière

 

Juste après la Rencontre Cistercienne des 2 et 3 mai 2017 à Cîteaux, Dom Eamon, notre Abbé général a accompli la « Visite Régulière » de Cîteaux c'est-à-dire la rencontre de tous les frères qui vivent ici et dans notre fondation de Norvège à Munkeby. Deux semaines pour nous aider à faire le bilan des deux dernières années et envisager l’avenir.

 

17 Juin

 

Les Rencontres Buissonnières avaient pour thème cette année la poésie. Colette Nys-Mazure, écrivain belge, était l’invitée « vedette ». Femme passionnée et passionnante, elle a perdu à l’âge de sept ans en l’espace de trois mois, son père et sa mère. Ce drame qui a marqué sa vie, a donné à celle-ci une saveur sans pareille. Encore aujourd’hui, chaque matin, elle s’étonne et se réjouit d’être en vie. D’où le titre d’un de ses plus beaux livres : Célébration du quotidien qu’elle nous a commenté avec brio.

 

Juin : Frère Antoine commence son noviciat

 

Frère Antoine est entré en communauté le 14 septembre pour la Fête de la Croix Glorieuse. Il a commencé directement son postulat et demandé à commencer son noviciat. Nous avons célébré cette étape au Chapitre, aux Premières Vêpres du Sacré-Cœur.

 

Juin : Frère Joseph devient frère de Cîteaux

 

Frère Joseph de Mellifont en Irlande rejoint notre communauté et continue à vivre à Munkeby. Il rejoint donc frère Etienne venu des Dombes et frère Célestin venu de Kasanza (République démocratique du Congo). Notre communauté devient ainsi un peu plus internationale !

 

Juillet : Fête du Père Abbé  

 

Le Mystère de la charité de Jeanne d'Arc de Charles Péguy a été la couleur spéciale cette année parce que Père Abbé apprécie ce poète chrétien et que nous avions en plus des deux postulants, deux stagiaires en communauté, de quoi donner un rôle à chacun des membres du noviciat.

 

Juillet : Projet paysager pour l’entrée du monastère

 

Premier tour de consultation de sociétés aptes à concevoir un projet d’ensemble pour l’entrée du monastère du parking à l’église et au parcours en passant par le magasin. Après mure réflexion, la communauté a opté pour une de ces quatre candidates pour un projet au long cours.

 

Septembre : Chapitre Général

 

Un Abbé + un interprète + un délégué de la Région = 3 frères absents près d’un mois ! Beau casse-tête en perspective… Heureusement Père Michel nous a rejoint un mois, juste à temps pour nous aider à pallier aux absences de septembre. Père Michel, du diocèse de Bruxelles-Malines, vient fêter son jubilé d’argent par une retraite en communauté d’un mois à la suite de Père Alain en janvier dernier. Belle habitude que nous serons heureux de renouveler.

 

Septembre : Réfugiés

 

Pour la troisième année consécutive, nous offrons notre maison des jeunes, Cherlieu pour accueillir des familles de primo arrivants réfugiés en France. Ils sont issus d’Europe et d’Afrique principalement. Leur séjour assez bref leur permet, avec l’aide d’une société choisie par l’Etat, de s’inscrire en préfecture et de recevoir les soins médicaux. Ils apprennent aussi les premiers rudiments de la langue française grâce à une équipe de bénévoles qui vient les visiter.

 

13 et 14 septembre

 

Les 13-14 nous avons reçu Yannick Grapard, passionné d’architecture médiévale Cistercienne. Ses recherches l’ont orienté sur l’hydraulique dans les monastères. Ces conférences, agrémentées d’une projection de diapositives, furent passionnantes. Les recherches de Yannick Grapard ont été consignées dans une étude où sont regroupés un grand nombre de plans d’abbayes cisterciennes des XIIe et XIIIe siècles. Elles permettent d’apprécier les principales formes et évolutions spatiales des abbayes à cette époque.

 

Septembre :Frère Lucien commence son noviciat

 

Nous voici heureusement avec un deuxième homme tout en blanc… et c’est bon de vivre cela après deux ans sans novice. Tous deux ont cherché Dieu, de-ci, de-là, puis ont choisi de poursuivre à Cîteaux leur quête spirituelle : Bienvenue de tout cœur !

 

Octobre : Session Luther

 

Deux sœurs de la communauté du Chemin Neuf, une catholique et l’autre luthérienne nous ont fait approfondir, selon leur charisme d’unité, l’histoire de la naissance de la Réforme, les points de conflits et pour finir le parcours œcuménique autour de splendides textes sur le Magnificat de Luther puis la Déclaration conjointe sur la doctrine de la Justification enfin Du Conflit à la communion. Nous avons terminé par une prière partagée inspirée de la rencontre de Lund du Pape François avec les Luthériens pour commémorer le cinquième centenaire de la Réforme.

 

 

Hiver 2017-2018

 

Accueil de Frères de St Jean

Dans le cadre de nos contacts variés avec les communautés voisines, en plus de Flavigny et Taizé nous accueillons depuis quelques mois des jeunes profès temporaires de la Famille St Jean pour quelques jours. Leur charisme originel allie à la prédication, une dimension monastique. Aussi est-il bon qu’avant leur engagement définitif chez les Frères de St Jean, ils découvrent souvent pour la première fois, de l’intérieur une vie strictement contemplative. C’est avec joie que nous les accueillons en communauté et espérons en accueillir d’autres à leur demande.

 

Retraite annuelle

Pour notre retraite annuelle, aussi utile pour les moines que pour tous les chercheurs de Dieu. Cette année, D Jean-Pierre Longeat, abbé émérite de Ligugé nous a ravis de sa présence. Il nous a proposé une manière communautaire d’entrer en Lectio Divina pour laisser résonner au silence de nos cœurs la Parole de Dieu. Il a offert quelques perles : « Lex orandi, lex credendi » et on devrait ajouter « lex vivendi » de manière conjointe : La règle de la Foi est dans la règle de la liturgie et on devrait ajouter la règle de la vie de manière conjointe. Comment danser à la flûte du Seigneur ensemble ? C’est bien pour cela que nous sommes en Communauté : pour devenir, famille, Peuple et Corps ensemble. Laisse s’accomplir par Dieu ce qui en nous est en chemin d’advenir. Homme d’écoute, il a aussi accueilli bon nombre des frères pour un temps d’ouverture de cœur fort précieux.

 

Aventuriers du Bonheur

Comme chaque année, le lendemain de Noël, arrivent à l’abbaye quelques chercheurs de Dieu ayant quitté l’environnement familial douillet des jours de Noël pour l’Aventure du Bonheur. Cette année : moisson exceptionnelle avec 3 couples et 2 paires de sœurs (de sang). Les plus de 35 ans étaient présents comme les plus jeunes. La marche à la suite des Bergers pour trouver le Messie promis dans la Lectio Divina partagée a porté bien des fruits d’émerveillement : le Ravi de la Crèche a trouvé des amis avec qui rire de Bonheur !

 

Plantation de 3800 chênes

Depuis quelques années notre forêt est en régénération. Après une 1ère plantation de peupliers au « pré des abeilles, » en 2015, nous venons de planter fin novembre 2017 3800 chênes « sessile » appelé aussi « chêne rouvre ». Ils vont remplacer les épicéas plantés dans les années 1970, par frère Henri Suzo abattus dans les années 2000 ravagé par le « bostryche. ». Nos envisageons aussi une nouvelle plantation de peupliers 1ha en extension de ceux du pré des abeilles. Enfin, cette année aura lieu l’exploitation de la grande peupleraie de 5ha à « Bien assise ». Ces travaux nécessaires et couteux vont dans le sens d’un développement durable et le souci de laisser à nos successeurs une forêt vivante en bon état.

 

Vœux

Après la saison des feuilles mortes, revoici celle des vœux, temps admirable où la politesse nous impose de nous bénir mutuellement, en appelant les uns sur les autres une « Bonne Année » et une bonne santé ! Il serait dommage que des moines se privent de cet exercice en charité fraternelle. Aussi comme chaque année nous nous sommes retrouvés après les Vêpres pour un buffet avec les personnes qui travaillent pour nous et leurs familles. Et quelle joie : Rudy, présent sur ses deux jambes, avec sa femme et ses enfants ! C’était bien la plus belle des nouvelles à partager dans son chemin de retour progressif à la santé.

 

Internoviciat

Nos noviciats se sont momentanément dépeuplés pour un rassemblement à Cîteaux sur 3 jours pleins pour une belle formation sur les chapitres 1 et 72 de la Règle de St Benoît essentiellement. 44 moines et moniales de la famille bénédictine et deux diaconesses de Reuilly vivaient à nouveau pour la plupart une des trois rencontres annuelles de formation. Les buts : se retrouver entre novices, surtout pour ceux qui sont seul(e)s dans leurs communautés ainsi que de travailler ensemble entre responsables de noviciats, dans un autre monastère pour goûter l’unité dans la diversité de sensibilités, d’Ordres, d’âges et de nationalités, d’origine.