le mot du père abbé

Pierres vivantes

Automne  2017

Chaque année, le 17 octobre, Cîteaux fête l’anniversaire de la Dédicace de l’église, c’est-à-dire le jour où l’église du monastère a été consacrée. C’est une fête chère aux moines. Elle leur rappelle leur double consécration : la consécration baptismale qui les insère dans l’Eglise, Corps du Christ, et la consécration monastique qui les agrège à la communauté où ils se sont engagés à servir le Seigneur par les vœux de stabilité, obéissance et conversion de moeurs.

Fêter la Dédicace de l’église rappelle surtout aux moines qu’ils doivent être des pierres vivantes qui s’ajustent les unes aux autres pour construire la Maison de Dieu. Une « pierre vivante », ce n’est pas un caillou, parce que Cîteaux n’est pas un bagne. Ce n’est pas non plus un pavé, parce les barricades n’ont pas de place dans la Maison de Dieu. Une « pierre vivante » est à la fois solide et liquide. Sa solidité lui vient d’une musculature à toute épreuve. Sa liquidité d’une flexibilité pénétrée par l’eau de la vie. Rien de tel que des pierres vivantes pour édifier l’école de l’amour ! C’est le seul matériau qui vaille ! Adossées à Jésus-Christ, la pierre angulaire qui soutient tout l’édifice, elles chantent la mystérieuse communion des âmes au paradis de Dieu. L’hymne de la Dédicace le dit à merveille :

Jésus Christ, pierre angulaire
Méprisée des bâtisseurs,
Mais unique aux yeux du Père,
Nous chantons notre bonheur
D’être en toi pierres vivantes
Edifiées dans ta maison :
Mystérieuse communion
Que l’amour fonde et cimente.

 

 

pere abbe lisant BD

 

Lire les textes précédents :

> Été 2017

> Hiver et Printemps 2017

> automne 2016

> été 2016

> printemps 2016

> hiver 2016

> printemps-été 2015

> automne 2014