le mot du père abbé

Elire

Hiver et Printemps 2017

La République élit son président. Bien avant elle, des sociétés ont inscrit dans leur législation le droit et le devoir d’élire. L’Eglise connaît cette pratique depuis longtemps. Au monastère, les frères élisent leur abbé depuis 15 siècles. Sur ce point, l’Eglise est républicaine avant la République. En plus, elle sait s’y prendre pour que les personnes éligibles soient respectées. A ce sujet, la République a encore beaucoup à apprendre.

Voulons-nous des élections lucides ? Donnons de justes informations ! Ne laissons pas les médias étouffer notre capacité de réflexion. Une République sous le tintamarre médiatique embrouille tout le monde et se pénalise pour avancer dans la bonne direction.

Le chrétien ne sait pas d’avance pour qui voter. Il n’est pas naïf au point de croire que l’élu sera parfait. La République ne produit pas plus de saints que l’Eglise ! Par contre il sait comment s’y prendre pour faire son choix : s’informer, comparer, prendre conseil. Plus le moment d’élire approchera, plus lui-même se « retirera » pour faire son choix. Son élu, quel qu’il soit, sortira de l’urne du silence et de la prière.

 

 

pere abbe lisant BD

 

Lire les textes précédents :

> automne 2016

> été 2016

> printemps 2016

> hiver 2016

> printemps-été 2015

> automne 2014