le mot du père abbé

Travailleurs de nuit

Été 2017

Depuis toujours, été comme hiver, les moines sont des travailleurs de nuit. Ils ont un goût marqué pour le travail de nuit. Entendons bien : il ne s'agit pas ici du travail des champs ou de la traite des vaches, mais du travail qui donne sens à toute leur vie : le laborieux travail de la prière dans la nuit.

S'ils se couchent de bonne heure, c'est pour se lever tôt, bien avant le jour. L'expérience montre en effet qu'il est difficile de prier le soir et de se recueillir après une journée qui a pu être rude. Le cœur est agité, la tête remplie de bruit. Rien de tel qu'un sommeil réparateur pour libérer le corps et l'âme ! Au réveil, ils sont dispos pour se livrer à la méditation et à la prière, et profiter au maximum du versant de la nuit où le monde est encore endormi. A cette heure-là, rien n'abîme le silence. Rien...sinon le murmure de la seule parole permise, la Parole de Dieu, à laquelle répond le chant de la prière.

Au lever du jour, le moine est prêt pour accomplir les tâches qui lui seront confiées. Le travail auquel il s'est exercé durant la nuit l'a si bien imprégné que tout ce qu'il fera va s'en ressentir. La prière ne le quittera pas. Pour illuminer le jour, il soumet toute son existence au plein pouvoir de la nuit.

 

 

pere abbe lisant BD

 

Lire les textes précédents :

> Hiver et Printemps 2017

> automne 2016

> été 2016

> printemps 2016

> hiver 2016

> printemps-été 2015

> automne 2014