septembre 2012

Début septembre, nous avons la visite de frère Jean-Baptiste qui vient du Cameroun passer quelques jours à Cîteaux.
Il nous parle et nous montre aussi des images de sa fondation Communauté-Église qu’il a fait construire dans le diocèse d'Obala.
L’église se nomme Notre-Dame de l’Assomption. Le lieu se  nomme Nkole Ngone dont la signification est plus terre à terre : La colline aux courges. L’endroit est encore plus ou moins habité par les serpents.
Il s’agit en fait des courges dont sont faites les callebasses ; le mot Ngone (courge) est devenu d’ailleurs un prénom très courant (féminin).
Un bon groupe de jeunes pratiquent en ce lieu une sérieuse vie de prière. Puis nous avons une conférence donnée la semaine suivante par quatre messieurs ayant des compétences diverses, dont certains sont architectes, et qui nous présentent un projet de "Jardin mystique" qui pourrait être aménagé sur la trajectoire de l’actuel circuit de visite guidée. Partant d’une idée assez simple, le projet a pris les proportions d’un enclos de 7 compartiments, entouré d’un mur de 3,50 m, et à l’intérieur duquel le visiteur pourra prendre ou reprendre contact avec les éléments de la nature : les parfums, le vent, l’eau. Le tout serait bâti le long de la Cent Fons mais derrière le vieux moulin, dans un pré. La chose est à débattre en communauté.Courant septembre aussi, notre Père Abbé s’envole pour les antipodes… ou presque : l’Indonésie, où nous avons trois monastères cisterciens : Rawaseneng, monastère de moines fondé par Tillbug en 1954 sur l’île de Java, Lamanabi, monastère de moines fondé en 1996 par Rawaseneng sur l’île de Florès ; et Gedono, monastère de moniales également sur l’île de Java, fondé en 1994 par Vitorchiano.
Père Abbé a été demandé en ce lieu pour y donner un enseignement sur la liturgie. Il ne garde que de bons souvenirs de cette communauté.