hiver 2015

 

L'hiver c'est le temps du silence, le temps des secrètes germinations. La nature semble endormie, mais la vie se ressource et s'apprête à exploser au printemps. Les visiteurs ont déserté Cîteaux et nous en profitons pour nous ressourcer nous aussi. L'abbaye, plus silencieuse qu'en été, en profite pour organiser d'importantes rencontres : rencontres entre Frères et rencontres avec Dieu. Nous avons été encouragés par notre Abbé Général à approfondir nos relations fraternelles. Du coup, nous avons pris les grands moyens : avec l'aide d'un coach, nous avons eu 3 sessions pendant lesquelles les réunions de toute la communauté des moines ou par petits groupes ont permis de mieux découvrir la personnalité de chacun et de refonder notre vie fraternelle. Accueillir l'autre comme différent, dans le respect et l'amitié partagée. N'est-ce pas là un trésor qu'il serait bon que beaucoup partagent ? Ce temps de l'hiver nous a permis également d'avoir une rencontre de très grande qualité avec nos Frères qui sont depuis 5 ans en Norvège pour y commencer la fondation d'un nouveau monastère. Ils ont passé plusieurs jours au milieu de nous : retrouvailles très heureuses et mise à plat de la situation actuelle. Mettre au monde une nouvelle communauté monastique, c'est un enfantement qui est lent et long. Ne pas se décourager, avancer, trop lentement sans doute à notre goût, mais persévérer avec courage dans cette entreprise de foi où nous semons sans voir encore beaucoup de résultats. L'hiver nous a permis également d'avoir notre retraite annuelle, animée par le Père Césaire du monastère de Pra D’mil en Italie. Il nous a aidés, à partir de sa longue expérience, à approfondir notre vie monastique en commentant de façon très fouillée un chapitre de la Règle de Saint Benoît, celui qui traite de l'humilité.