Bienvenue en retraite à l’abbaye !

 citeaux-retraites


une retraite pour qui ?

Nous accueillons tant les individuels que les couples et les groupes. Par contre, nous ne pouvons pas offrir le gîte et le couvert aux touristes, aux voyageurs de passage ou aux pèlerins cherchant une étape : nous ne sommes ni un hôtel ni un restaurant, et un accueil trop bref nuirait au climat de paix de l’hôtellerie (on trouve facilement des lieux d’hébergement à proximité de l’abbaye).
L’hôtellerie compte 40 chambres et peut accueillir jusqu’à 50 personnes, mais nous ne dépassons pas habituellement 30 hôtes.
Les groupes de jeunes bien encadrés, capables d’assurer eux-mêmes leur entretien, peuvent être hébergés avec une certaine autonomie dans une maison annexe (30 lits en dortoir).

 

une retraite comment ?

La durée du séjour est de 2 à 7 jours, avec la possibilité de venir deux fois par an.

Notre hôtellerie, entièrement rénovée en 2006, est confortable et silencieuse. Les personnes à mobilité réduite peuvent accéder aux différents lieux. Si vous en avez la possibilité, venez avec draps et serviettes de toilette.

Pour que tous les hôtes soient respectés dans leur recherche, nous demandons à chacun de :

  • - respecter le silence en particulier dans les lieux communs de l’hôtellerie
  • - de s’investir volontiers dans une certaine vie communautaire : nous invitons nos hôtes à partager deux offices par jour au minimum sur les sept, tous ouverts à chacun à l’église, d’être présents et ponctuels aux repas, de participer aux services usuels (mise de table et vaisselle).

Au cours de leur séjour, les hôtes ont accès à une petite bibliothèque et à un oratoire spécifique à l’hôtellerie. Une partie du parc est accessible aux hôtes. Il est possible de rencontrer un frère, parlez-en suffisamment à l’avance avec le frère hôtelier.
Les retraites ne sont pas prêchées.

 

 

modalités

Pour contacter le frère Hôtelier :



Téléphone hôtelier : [33] (0) 3 80 61 35 34 


de 10h à 12h et 15h à 17h

> Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.